dimanche 13 novembre 2011

La Fiction du Dimanche : Ulysse 31, face cachée




On ne présente plus cette série d'animation franco-japonaise culte, à une époque où le très prolifique Jean Chalopin savait encore faire des dessins-animés de qualité. Très librement inspirée de l'Odyssée d'Homère, Ulysse 31 raconte les péripéties d'Ulysse au 31e siècle. Obligé de se sortir des griffes du Cyclope, Ulysse provoque la colère de Poséidon qui demande à Zeus de sévir. Dès lors, Ulysse va errer dans l'espace, à bord de l'Odysséus, son vaisseau, et chercher pendant 26 épisodes à rentrer sur la Terre. Il devra également libérer ses compagnons d'un maléfice.



Je l'ignorais mais apparemment l'Odysséus devrait son aspect en forme de mandorle... au logo de FR3 qui était son diffuseur à l'époque.



Ulysse et son fils Télémaque. Le chara-design sur les personnages est assez remarquable. Le physique d'Ulysse, son visage notamment, est un hommage appuyé des japonais envers le créateur Jean Chalopin dont la ressemblance à l'époque (il a environ 30 ans) est trop bluffante pour être le fruit du hasard.



Qui n'a pas rêvé d'avoir un petit Nono chez soi ? Il y avait même une petite Nonette qui se sacrifiera finalement pour Ulysse et les siens.



Ça avait de la gueule ces petits engins, non ? Bien pratiques pour se déplacer dans les longs couloirs de l'Odysséus.
 Thémis vient de la planète Zotra. Elle accompagne Ulysse dans son périple, le sortant souvent de mauvais pas, en attendant de pouvoir libérer son frère Noumaïos du sortilège de Zeus. Elle possède de grands pouvoirs psychiques.



Ulysse se laisse charmer par le chant des sirènes. Boaf, ça reste du poisson, non ? Vous préférez ces sirènes en liberté ou la belle sirène entravée façon Jean-Louis ?



Pour vivre heureux, vivons caché.



La navette d'Ulysse était utilisée aussi bien pour l'exploration que pour les combats. Elle pouvait se scinder en trois vaisseaux indépendants : le Dardos, l'avant de l'appareil, utilisé surtout lors de combats aériens ; l'Orbos, la partie centrale, armée d'un canon mais aussi de grosses chenilles pour l'exploration au sol, et le Virès formant la partie terminale de la navette. Elle avait donné lieu à un jouet de très belle qualité à l'époque qui s'arrache aujourd'hui à prix d'or sur les sites d'enchères. Ici, Télémaque essaie de convaincre un papillon de s'envoler pour qu'ils puissent enfin décoller.



Noumaïos, le frère, et Thémis la soeur, ne seront réunis qu'au premier et au dernier épisode.


Ca, c'est pour la partie connue. Mais ce que l'on sait moins (et qui va me permettre enfin de justifier mon titre nébuleux), c'est que Ulysse 31 a connu deux épisodes pilotes. Le second est celui que nous connaissons, avec le Cyclope et qui donnera lieu à la série. Mais auparavant, il y a eu un premier pilote, toujours avec le Cyclope, qui n'an jamais été diffusé en France... Vous allez voir, c'est pas très compliqué de comprendre pourquoi ! 



Comme dans la version connue, l'histoire commence par... eh bien oui, c'est bien Télémaque... qui fête son anniversaire. Il y a des fautes de goûts qui ne s'expliquent pas...




Wa-haaa ! Un tourniquet volant pour se déplacer, ça c'est cool ! Je veux le mêêême ! ! !



Ce qui est intéressant, ce n'est pas tant la Divinité déjà ridicule en soi mais l'alliance que l'on peut distinguer au premier plan. Si, si, croyez-moi, ça a bien la forme d'un anneau ! Et ça s'appelle l'Odysséus première version ! Mazette ! J'en suis béat d'admiration ! Trouver ça dans Les Mondes engloutis, j'aurais même pas fait attention, mais là, franchement ! 



Le sommet du bon goût, c'est quand même Ulysse 31 himself. On dirait Crâo, le père de Rahan ! Ou, au mieux, un viking... Ce qui m'échappe, c'est qu'il y ait eu plusieurs personnes qui ont dessiné tous ces personnages... et qu'on ait quand même validé le tournage de ce premier pilote ! Sans suite forcément, tu m'étonnes ! Ouf !



Télémaque (Étrange, cette coutume de mettre des bottes sur son pyjama mais enfin...), Noumaïos et Thémis qui est assez fidèle graphiquement à ce que sera son personnage dans la série. Après, quand ils sont réunis tous les trois, faut aimer le violet ! 



Télémaque fait le mort pour ne pas rentrer avec Crâo, père de Rahan, et rester avec les Cyclopes qui ont un look moins ridicule quand même.



Ah ben non, même pas... C'est moche, c'est très moche, le Cyclope façon 1ere version.



Nono est somme toute le plus fidèle au chara-design du personnage final. Il ne connait pas son bonheur !

Allez, c'est tout pour aujourd'hui ! Bonne semaine à tou(te)s !

5 commentaires:

  1. Ulysse 31 est un dessin animé qui m'a beaucoup marqué.J'ai toujours plaisir à le regarder d'ailleurs.Cependant, j'ai appris de nouvelles choses en te lisant dont ce pilote non diffusé: on l'a échappé belle et ce qui est devenu culte aurait pu passer aux oubliettes !!Bravo pour la ressemblance entre Ulysse et Craô, c'est tellement bien vu...
    Edifiant ce petit reportage !!
    Isa.

    RépondreSupprimer
  2. Je savais pas qu'il y avait eu un pilote. Et jamais fait gaffe que l'Oddyseus reesemblait au logo de FR3. En tout cas, encore une série de qualité qui a berçé mon enfance aussi.

    RépondreSupprimer
  3. je suis ultra fan d ulysse 31
    depuis le debut
    tant par la magie que par les effets, l emotion, l histoiren enfin, tout..
    je suis egaleme,t collectionneur , et j ai la chance d a peu pres tout avoir...
    on peut voir l episode pilote sur dailymotion en langue originale..
    mais en effet, rien a voir avec la version officielle, bien mieux reussie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci François d'avoir dépoussiéré ce vieux mais intemporel sujet. Pas collectionneur pour ma part, surtout aux prix où figurines et autres vaisseaux s'arrachent, mais par nostalgie, j'aimerais bien récupérer les six images phosphorescentes que l'on trouvait dans les couvercles Tonimalt. Introuvables depuis deux ou trois ans...

      Supprimer
    2. (et je vais de ce pas voir la 1ere version sur DM par curiosité, merci pour l'info)

      Supprimer