lundi 21 novembre 2016

J'ai écouté... Pfou ! Tellement de choses !



Autre titre envisagé : "Les 10 albums à avoir sous le sapin ou à écouter en boucle sur Deezer". Le compte rond n'était pas volontaire mais c'est vrai que le 4eme trimestre 2016 est riche en sorties de qualité. Avant toute chose, je n'ai pas effectué de tri par préférence dans cette énumération (même si j'en ai forcément). Il s'agit de coups de cœur, plus ou moins prononcés, libre à vous de les partager ou pas.

En dehors de la bonne idée, selon moi, de demander à des comédiens d'interpréter Brassens pour un ensemble assez inégal quand même, j'ai eu un coup de coeur pour le "Auprès de mon arbre" du regretté Roger Dumas. Émotionnellement, il se passe un truc à chaque fois que je l'écoute, chanté avec malice par ce vieux monsieur. Et puis, ayant pas mal écouté Brassens adolescent (ne me demandez pas pourquoi à cette époque plutôt qu'à une autre), se remémorer quelques belles chansons ne gâche rien.


J'ai expliqué dans un récent billet (visible dans la partie Best of Epistol'Arts) mon rapport à Leonard Cohen et à son oeuvre. Je le passe en boucle sur Deezer en attendant une intégrale dans laquelle You want it darker ne manquera pas de figurer. Un must ! 


J'avais adoré son premier album à l'aube des années 2000 ("tes parents", "moi et Fanny Ardant") mais par la suite je m'étais lassé à chaque nouvel album jusqu'à ne plus suivre du tout l'artiste. Et puis Delerm nous sort ce petit bijou où il laisse son côté exaspérant de côté. Ça lui fait du bien et à nous aussi.


Quoi ??? L'album hommage de Delpech présent dans cette liste ? Après avoir dit que je n'achèterais jamais ce truc ? Ben oui, je maintiens, je n'achèterai probablement jamais l'opus. Mais il y a quand même de belles surprises ! A titre personnel, j'ai beaucoup aimé "Le Loir et Cher" par Lilian Renaud et "Pour un flirt" de Patxi. Alain Chamfort trimbale son élégance sur "J'étais un ange" et la version de Fanny Ardant et Alex Beaupain me ferait presque enfin aimer la chanson "Inventaire 66". La tendance électro pop de Louane ne m'aurait pas gêné outre mesure en temps normal mais sur "Le Chasseur" et sa profondeur bucolique et mélancolique, j'ai du mal. Quant à Vianney, je ne comprendrai décidément jamais l'engouement qu'il suscite. Sa voix massacre "Quand j'étais chanteur". Enfin bon, c'est juste un avis, pas envie de me faire lyncher...


Patricia Kaas me séduit autant qu'elle m'horripile. Elle trimbale sa triste mélancolie d'album en album et pourtant elle a cette voix si particulière, si prenante, si puissante qui fait d'elle une interprète hors pair. Le morceau "La maison du bord de mer" justifierait à lui seul l'achat ou l'écoute de l'album. Glaçant et beau.


Je n'ai pas encore écouté tout l'album mais les nombreuses collaborations de Serge Lama sur cet opus sont déjà très séduisantes sur le papier. "Les muses" signent un très beau retour mais je ne partage pas l'engouement sur "Bordeaux". "Le souvenir", co-signé avec Calogero, est superbe... mais c'est Calogero alors... 


Je l'ai déjà dit : j'adore François Morel. Qu'il chante, joue, écrive, parle, ou même quand il se tait, je l'aime. Déjà, rien qu'avec le titre de l'album, entre cynisme et second degré, il me chope ! Et à l'écoute de l'ensemble, pas de risque de me voir décrocher ! Merci Monsieur Morel ! 


J'ai hésité à mettre cet album dans ce billet car je m'étais un peu lassé d'Olivia Ruiz depuis quelques années. Mais ce n'est pas parce qu'on se lasse que la miss a foiré son album. Au contraire. Plus je l'écoute, plus le plaisir revient. Après, c'est de l'Olivia Ruiz pur jus (encore que...) mais c'est très agréable, vraiment très agréable ! Et puis il y a du "Duerme negrito" dedans, une chanson que j'avais apprise ado en cours d'espagnol. Ça m'était resté durablement en mémoire... Redeviendrais-je fou d'Olivia ?


Véronique Sanson restera toujours une femme amoureuse. Des mots. De son public. Elle a eu plusieurs vies, pas toutes faciles, et la revoilà, toujours avec cette voix si caractéristique qu'elle nous émeut instantanément. "Et je l'appelle encore" remue à chaque écoute. Merci Véronique ! 
Je termine, et c'est un pur hasard, par le double CD live + DVD de Souchon & Voulzy. Le seul CD que je possède "physiquement" dans cette longue liste. Je suis un admirateur de Souchon depuis tant d'années. Pas assez pour vaincre mon angoisse d'aller braver la foule pour le voir en concert mais que je l'aime, l'ami Souchon ! J'ai un peu moins d'affinités avec Voulzy (alors que Nath bien davantage) mais voir les deux compères ensemble sur scène, même depuis son fauteuil n'a pas de prix ! A moins d'être allergique, l'achat est indispensable ! 
.

3 commentaires:

  1. À part Kaas et Sanson, tout ça fait partie de ce que j'écoute avec délectation pour le moment…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, j'aime beaucoup ce qu'il fait… pas toujours ce qu'il a fait !
      À part ça, sans te lyncher pour autant, je dirais que Vianney est le seul qui apporte vraiment quelque chose de neuf dans cet album, à côté de beaucoup de fadeurs ! Je peux très bien comprendre que tu n'aimes pas sa voix (étant moi-même bloqué pour pas mal de chanteurs). Mais à coté des Calogero, Voulzy, Bruel, Barbelivien… il n'y a pas photo ! Mention spéciale pour Slimane…

      Supprimer