dimanche 5 mars 2017

Le malentendu Wall-E



Il est de ces petites anecdotes qui, si elles ne sont pas si importantes que cela et prêtent même à sourire après coup, montrent bien combien il est facile de glisser dans le malentendu à partir de pas grand chose. Et, mine de rien, de décontenancer certaines personnes qui tiennent à vous et qui ne comprennent pas bien votre apparente indifférence.

Je m'explique : certaines savent parmi vous que Nath et moi avons deux amies anglaises très précieuses que nous avons toujours énormément de plaisir à voir dès que nous en avons l'occasion. Comme elles se partagent entre la France et l'Angleterre, ce n'est pas toujours évident, mais le lien qui nous unit est tellement fort désormais que les absences n'altèrent plus le plaisir des retrouvailles.

Toujours est-il qu'il y a quelques mois, Sally, l'une de ces deux amies, a tenu à me montrer cette figurine de Wall-E (superbe film d'animation des surdoués de chez Pixar, soit dit en passant). Il s'agissait en fait d'un cadeau mais comme je n'ai pas su saisir les subtilités du message, d'autant que Wall-E n'était pas empaqueté, je n'ai pas compris l'allusion et, après avoir quand même "joué" de longues minutes avec, je l'ai poliment rendu à sa propriétaire.

Ce faisant, mais je ne l'ai su qu'hier soir donc des mois après, j'ai évidemment provoqué une certaine tristesse chez cette amie qui était toute à sa joie de me faire ce petit cadeau. Evidemment, je me suis posé des questions, Nath aussi. Nath, plus clairvoyante que moi, était persuadée que l'objet m'était destiné tandis que je m'étais convaincu que non. Surtout, dans le doute, je n'aurais jamais pris le risque de déposséder quelqu'un de quelque chose qui lui appartienne.

Finalement, hier soir, le (petit) imbroglio s'est enfin démêlé et, mine de rien, j'étais quand même vachement soulagé. Evidemment, ce billet se veut léger, il y a des choses bien plus importantes, mais une nouvelle fois, c'est fou de constater combien la moindre de nos décisions, le moindre de nos comportements peut avoir une incidence, même minime, sur ceux qui nous entourent. J'étais sur le point de recevoir un présent et en retour, je déçois, momentanément certes, la personne à l'origine de ce beau geste d'amitié. Cela tient tellement à trois fois rien.

Bref, Wall-E a un nouveau propriétaire désormais et écrire ce billet me permettait aussi de faire les présentations ! Il n'y a pas de petits plaisirs !  Là, le voici en mode repos. Il n'y a rien qui dépasse ou presque. Trois mécanismes à maîtriser pour en arriver là, ça n'a l'air de rien mais la bête est parfois capricieuse. On a quand même l'impression qu'elle nous observe discrètement, pas vous ?


Hop ! Un premier bouton et les yeux jaillissent tel un diable sorti de sa boite.


Un autre et abracadabra, les bras apparaissent ! Fulguro-poings ! Ah non, là, je m'égare...


Troisième manip et les chenilles sur roulettes apparaissent enfin ! Wall-E dans toute sa splendeur ! Et il est bien plus aisé de le faire sortir de son cube que de l'y remettre même si les deux représentations ont leur charme ! 


Donc voilà : Wall-E a une nouvelle maison et moi un nouveau jouet. Il se sera fait désirer mais l'attente en valait la peine. Très content je suis ! Et en plus, mon blog se met enfin à jour. Merci Sally ! 


6 commentaires:

  1. Super ! Et ça nous permet en plus de voir ta belle évolution de masse corporelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien que je pouvais faire d'une pierre deux coups ! ;-)

      Supprimer
  2. Fantastic !!! Wall-E looks very much at home with you ������
    Your blog was well written. Beautifully explained !
    Your true friend,
    Jackie xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Well... Have you finished to translate it in English ? ;-)

      Supprimer
  3. http://www.cornel1801.com/disney/Wall-e-2008/film2.html#menu

    Some of the best moments for you
    Your friend SallyXX

    RépondreSupprimer