samedi 26 août 2017

Le cueilleur de pierres et l’ornithorynque



Frantz Vigier est un cueilleur de pierres à l'imaginaire vagabond. De ses rêves, il fait des œuvres originales, colorées et poétiques. Liant et particulièrement sociable, le cueilleur de pierres est un artisan libre, un tantinet hirsute, qui ne rechigne jamais à partager sa passion avec tous ceux qui lui font le plaisir d'une petite visite, fussent-ils même affublés d'une casquette ridic.. euh... bref...


Dans son antre / atelier / local d'exposition, les œuvres de Frantz semblent douées de vie. Et si l'une d'entre elle nous parle un peu plus que d'ordinaire, il est alors possible qu'elle vous adopte et accepte de quitter cet havre de paix pour un autre, le vôtre. Pour le moment, je n'ai pas encore franchi le pas. J'attends que l'un de ces si expressifs visages de pierre me fasse de l’œil ou me susurre quelques mots doux. Ce qui ne m'empêche pas d'être sous le charme...


De pierres il est question mais pas seulement. Frantz compose avec toutes les matières primitives ou presque, dès lors qu'elles lui permettent de donner vie à des vues de son esprit aussi foisonnantes que son imposante chevelure, dans un rapport avec la Nature aussi noble et respectueux que possible.



Quelques mètres plus loin, c'est Yannick Beaupuis, le sympathique ornithorynque périgourdin, que nous croisons. Yannick donne généralement le change en se montrant sous sa forme humaine en public, mais ne vous y trompez pas, la bête qui sommeille en lui n'est jamais loin et le réveil peut être étonnant lorsque l'on n'est pas préparé. J'avais déjà consacré un billet de blog à ce spécimen exceptionnel à la sexualité débridée selon les revues scientifiques s'étant penchées sur son cas.


Depuis notre dernière rencontre, l'animal semble s'être sédentarisé. Tout aussi habile de ses mains griffues que son ami Frantz et sachant très bien faire fonctionner les appareils de découpe-laser, Yannick produit des oeuvres à la finition extrême. Et comme il sait aussi raconter des histoires, émerveiller son public avec des personnages attachants et des mises en scène lumineuses et se montrer disponible en toutes occasions, il ne lui a pas fallu longtemps pour s'acclimater à son nouvel habitat.


Yannick Beaupuis l'ornithorynque remue sa main gauche plus vite que son ombre, et en relevant la tête en plus ! Trop fort ! Et c'est un signe qui ne trompe pas ! C'est un moment extrêmement difficile et rarissime à saisir, celui où il amorce sa spectaculaire transformation. Pour le voir dans son état naturel complet, il vous faudra consulter son site ou sa page Facebook.



Frantz le cueilleur de pierres et Yannick l'ornithorynque savourent leur amitié naissante au beau milieu du joli village de Saint-Léon-sur-Vézère. C'est une belle histoire qui, semble t-il, ne connait pas d'antécédent sous d'autres contrées. Une spécificité de notre belle région qui fait la fierté de ses habitants. Comment pourrait-il en être autrement ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire