samedi 30 septembre 2017

Coup de cœur musique : Les Tourneurs Phraseurs



Il y a une semaine, j'ai découvert ce petit bijou "Absences..." et si je ne vous en parle qu'aujourd'hui, c'est d'une part parce que j'ai multiplié les écoutes ces derniers jours et d'autre part parce que, dès les premières notes, les premiers mots, j'ai eu envie de l'offrir à un ami et que je ne me voyais pas lui gâcher le plaisir de la découverte.

Aujourd'hui, je peux enfin dire tout le bien que je pense de ce très bel album qui est, de surcroît, un très bel objet. Derrière les Tourneurs Phraseurs (et je peux vous dire que leurs phrases sont sacrément bien tournées !), il y a, en plus d'une équipe de collaborateurs, un joli quatuor : Patrick Duhamel (auteur, compositeur, interprète), Pascal Martins (pianiste de haut vol), Magali Caumon (auteur de textes lus magnifiques et sculptrice, entre autres, sur scène lorsque le groupe se produit) et Anaïs Vaillant (clarinettiste). Et quelques autres sans lesquels les chansons ne seraient pas ce qu'elles sont : Laurent Souvent, Miguel-Angel Beaumont, Philippe Allaire... Je ne peux pas et je ne vais donc pas citer tout le monde mais Absences... est le résultat formidable d'un travail d'équipe, d'un artisanat au sens le plus noble du terme, de sensibilités d'artistes au diapason.


Soyons honnête : j'avais initialement acheté l'album par curiosité et par un profond respect de cette démarche artisanale. Aussi parce que je connaissais, même si d'assez loin, Magali. Jamait nous avait rapprochés sans que je me rappelle trop des circonstances. Lavilliers aussi. La beauté de ses mots et de ses engagements avait fait le reste. Il ne nous reste désormais qu'à briser les barrières du virtuel, nul doute que ce sera pour bientôt. Toujours est-il que, connaissant ses talents d'écriture et ayant appris qu'elle lirait certains de ses textes sur le CD, je ne pouvais que franchir le pas. Mon délai de réflexion n'a pas été bien long.


Et c'est peu de dire que j'ai été bien inspiré de suivre mon instinct. Rien qu'en sortant le CD de son enveloppe, j'ai su que je tenais entre mes mains quelque chose de très particulier, de très soigné, de très cohérent artistiquement. Le contenant était de toute beauté. Mais alors, le contenu... ! ! ! 

Rarement un album m'aura autant séduit dans sa globalité. Il y a des chansons qui ont ma préférence, ou qui ont une charge émotionnelle un poil plus forte en fonction de ma propre sensibilité, mais aucune, je dis bien aucune, ne me déçoit ou me laisse indifférent. Parce que j'aime l'écrit, parce que j'aime les mots, sans avoir ne serait-ce qu'une once du talent de Patrick Duhamel, j'ai immédiatement été happé par ses textes ciselés plein d'humanité. Car oui, l'humain est la colonne vertébrale de cet album. Certains morceaux sont à ce titre particulièrement engagés (même si je n'aime guère ce terme que l'on galvaude trop souvent) mais jamais militants à l'excès. Ils épousent simplement des convictions profondes. La chanson "40 000 enfants" est un titre qui remue longtemps, durablement, et malgré sa dureté et son constat implacable, c'est une oeuvre magnifique. J'ai "les poils" à chaque fois que je l'écoute. Et des titres qui me bouleversent, il y en a tant tout au long de l'écoute. Sans même parler des deux reprises de l'album dont le superbe Mon voisin est mort de Lény Escudero, une si émouvante découverte pour moi, et tellement lourde de sens par les temps qui courent...


L'amour, l'amitié, la solitude, le temps qui passe, l'absence, le plaisir dans ce qu'il a de plus charnel, la peur de l'autre... sont autant de thèmes universels qui trouvent ici un écrin parfait. La voix de Patrick est très agréable et, si je n'aime pas faire de comparaisons, je n'ai pu m'empêcher, en certaines occasions, d'avoir le sentiment d'y retrouver un peu du timbre pétri d'authenticité de Pierre Bachelet. En tout cas, c'est une voix remarquable qui fait désormais partie de mon quotidien. Car c'est un album qui a tourné en boucle toute cette semaine et dont je n'ai pas fini de percevoir toutes les subtilités et les richesses. 

Je pourrais continuer des heures, il y aurait tant à dire... mais le mieux serait encore que vous découvriez Les Tourneurs Phraseurs par vous-même. Si vous voulez franchir le pas, je peux servir d'intermédiaire dans la mise en relation sinon, encore plus simple, vous pouvez utiliser les deux options de contact suivantes : 
lestourneursphraseurs@orange.fr
http://lestourneursphraseurs.e-monsite.com

Pour ma part, la prochaine étape sera d'essayer de les découvrir sur scène. Je ne peux que vous souhaiter d'avoir cette chance. En attendant, pour que vous puissiez mettre quelques mots, de la musique et une voix sur mes propos, je vous laisse avec Patrick Duhamel et Pascal Martins pour une version live et intimiste du magnifique mais dramatique "40 000 enfants". Ecoutez bien... 


2 commentaires:

  1. Merci Franck pour ce partage et ce témoignage qui me touchent car nos émotions ont réussi à traverser une belle âme comme la tienne. Au plaisir de te rencontrer lors d'un concert pour voir si la magie opère. Pascal, Improvisateur d'émotions et pianiste des Tourneurs Phraseurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pascal pour ces quelques mots qui me font très plaisir. Belle âme, je ne sais pas, tant il serait difficile de ne pas être sensible à d'aussi belles chansons. J'espère vraiment que l'album aura le succès qu'il mérite et que, surtout, il en amènera d'autres. Quant au concert, il y aura sans doute une occasion... et si elle se fait désirer, la rencontre n'en sera que meilleure !

      Supprimer