mardi 24 avril 2018

Ulysse 31 s'offre une seconde jeunesse



J'ai reçu hier ce magnifique coffret d'Ulysse 31 de la taille un poil supérieure à un 33 tours. Normal puisqu'il en referme deux dans un double album. L'épaisseur du coffret est bien plus conséquente puisque ce superbe objet de collection est rempli jusqu'à la gueule de bien belles choses.


David Colin, à l'origine de ce projet de réorchestration / réinterprétation des musiques d'Ulysse 31 (car il ne s'agit pas des pistes originales de 1981) a bichonné l'envoi. Pas de risque que le paquet soit maltraité, c'est du solide ! Et pour un anxieux comme moi (le mot est faible...), c'est un point non négligeable.


Depuis plus de 10 ans, David travaille sur ce projet de fou (les premiers enregistrements datent de 2007) sous son nom de scène Parallax. C'est le travail d'un passionné qui considère les musiques originales d'Ulysse 31 comme une solide influence, au même titre que Queen ou les Pink Floyd, quelques uns de ses autres modèles musicaux. Leur redonner l'écrin sonore qu'elles méritent est le plus bel hommage d'un fan à l'anime de son enfance.


Dès que le projet voit le jour, l'engouement est immédiat et c'est via une campagne participative sur Ulule que David va réussir à financer l'opération, soutenu par des hordes de fans enthousiastes. Plus le financement croît, plus les ajouts sont nombreux et ce coffret est le résultat de ce travail de titan et de l'empressement des admirateurs d'Ulysse 31. Je suis chanceux : je n'avais pas souscrit à l'époque et, les coffrets étant prioritairement réservés aux souscripteurs (normal !), je n'avais aucune assurance de pouvoir en récupérer un. Heureusement pour moi, le succès du financement participatif avait permis d'augmenter le tirage. Je n'ai certes pas bénéficié du tarif préférentiel des souscripteurs mais qu'importe : si l'objet est assez onéreux en soi, son contenu et son excellente finition justifient amplement l'acquisition.


Voilà le coffret délesté de tous ses emballages. La madeleine de Proust est immédiate avec ce visuel renvoyant à l'image culte du générique. Les photos ne rendent pas grâce à la beauté du coffret, c'est dommage, mais c'est du très très beau travail.


Comme je le disais, c'est un coffret bien épais, rempli à ras bord de très belles choses.


Le verso est aussi extrêmement classe avec ce visuel d'une attaque de Tridents. C'est superbe !


Au dos du recto (vous suivez ?), une des multiples œuvres du toujours talentueux Jérôme Alquié, Jérôme que je remercie encore d'avoir bien voulu me prévenir via sa page Facebook de la disponibilité du coffret pour quelques retardataires.


On commence l'opération déballage avec un double 33 tours reprenant les musiques de la série et dont le visuel très SF voire steampunk est signé Benjamin Carré. Lui et Jérôme Alquié sont les deux illustrateurs présents tout au long de la confection du coffret. Autant dire que ça en jette même si, d'un point de vue tout personnel, je suis plus sensible au trait et aux ambiances de Jérôme. Ceci étant, je trouve ça vraiment bien que deux artistes aux rendus différents aient partagé au travers de leurs œuvres un aussi bel enthousiasme pour le projet.


Une fois le double 33t retiré, se dévoilent plusieurs éléments : un CD 4 titres (et son équivalent 45t), un code personnel pour récupérer la version numérique et une petite illustration.






Dans cette pochette à peine plus petite qu'un format 33t, on trouve 9 illustrations splendides signées Jérôme Alquié et Benjamin Carré. Seul (petit) bémol : le papier n'est pas rigide et je ne sais pas encore comment je vais bien pouvoir les mettre en valeur sans les abîmer. En tout cas, je les adore ! 






On arrive à ce qui est pour moi la pièce maîtresse de ce coffret en terme de bonus : un superbe art-book qui fourmille d'informations mais aussi d'illustrations de haute volée. Pour moi, il justifierait presque à lui seul l'achat de ce coffret collector, d'autant plus qu'il n'est pas vendu séparément. C'est un ouvrage juste magnifique, par des fans pour des fans.


Au dos, un superbe Nono à cheval sur le casque d'Ulysse reprend une partie d'une des 9 illustrations évoquées plus haut, celle où Télémaque, Thémis et Nono sont dans les jardins de l'Odysséus.


Ne voulant pas priver du plaisir de la découverte ceux qui pourraient encore faire l'acquisition de ce coffret d'exception et donc de ce fabuleux art-book, je ne dévoilerai qu'une illustration signée Jérôme Alquié. Tellement classe, comme d'habitude.



Et on garde le meilleur pour la fin évidemment avec le double CD des musiques réorchestrées d'Ulysse 31. Je n'en ai pas encore commencé l'écoute mais pour avoir suivi l'aventure Parallax depuis quelques années et avoir vibré grave devant le superbe son de quelques morceaux sur le site de David Colin, je sais que ça va juste être une tuerie pour mes cages à miel ! 


Si vous désirez en savoir plus, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de David Colin Parallax ICI. Vous y trouverez une vidéo de présentation, un descriptif du coffret, la genèse du projet et surtout (en descendant assez bas tout de même), un petit lecteur qui vous permettra d'entendre une dizaine de démos (la musique s'enclenche dès que vous arrivez sur la page mais le lecteur est pratique pour sélectionner les plages souhaitées).

Inutile de préciser que je suis plus que comblé d'avoir reçu ce coffret superbe. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi poussé, abouti, professionnel, enthousiasmant. Et comme en plus, c'est la façon de ma chère Nath de marquer nos 20 ans de rencontre (merci ! ! !), ce coffret n'en a que plus de valeur à mes yeux. I am just... happy ! 

.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire