lundi 14 mai 2018

Découverte de la Bretagne (7/10) : L'île de Ouessant


(cliquez sur les images pour agrandir)

L'île de Ouessant est sur mon podium personnel de nos vacances en Bretagne avec Quimper et la pointe de Pen-Hir. J'ai adoré cette journée certes crevante (20 km à pied, lever à 5h30, 5h de bateau AR, choix de ne prendre ni navette, ni vélo une fois sur place) mais c'était vraiment de la bonne fatigue. Surtout, le temps était enfin plus en phase avec le cliché que j'avais de la météo bretonne : ciel gris, températures fraîches, pluie lors du retour en bateau en soirée. 

Pour ceux qui connaissent, comme il était impossible de tout faire en une seule journée, surtout à pattes, d'autant que nous voulions quand même prendre le temps d'une vraie pause restau à midi à Lampaul, nous nous sommes cantonnés à la feuille de route suivante : bateau - Lampaul par la D81 puis Lampaul - Phare du Créac'h par son sentier côtier droit, et enfin Phare - Lampaul - bateau par la D81. Une fois arrivés au phare, nous aurions aimé revenir par son sentier côtier gauche mais nous manquions de temps, tellement nous avions profité jusque là de sublimes paysages rocheux balayés par les vagues. Tout cela pour dire que, si nous avons profité pleinement, nous n'avons parcouru qu'1/5ème de l'île, mais sans doute sa partie la plus intéressante, surtout si l'on considère que l'intérieur des terres ne présente qu'un intérêt très relatif. Mais il reste de la place pour une ou deux nouvelles excursions.


Départ depuis le port de Brest




Le trajet en bateau permet vraiment de se rendre compte de l'étendue de la rade de Brest.




Le bateau a fait deux escales à l'aller (Le Conquet, Molène), une au retour (Le Conquet)



Arrivée à Ouessant et petite photo de notre embarcation. Si on préfère être assis à l'intérieur, ce que je me suis résolu à faire au retour vu la pluie et le vent, on a l'impression d'être dans une rame de métro (hublots et sièges sont identiques).


Bonne visite en images ! 








Petit selfie souvenir. A l'arrière, le phare du Créac'h. On a l'impression qu'il n'est pas bien loin mais quand on parcourt le sentier côtier, même si on le voit quasiment en permanence, il sait se faire désirer. On a l'impression qu'il reste inaccessible au fur et à mesure que l'on avance. Quand je suis enfin arrivé à son pied, je n'y croyais plus.





What else ?





Les photos rendent quand même drôlement mieux avec ce type de temps maussade.





Il est làààà ! C'est dans son périmètre que se trouve aussi le Musée des Phares et Balises. Pas le temps pour la visite cette fois-ci.


20h et départ de l'île de Ouessan pour deux heures de bateau et une nouvelle heure de route à partir de Brest pour revenir au camping. Sacrée journée (autant dire qu'on va lever le pied les deux derniers jours) mais alors quel spectacle ! 

A suivre...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire