dimanche 5 novembre 2017

Fullmetal Alchemist par Kotobuyica



Je n'achète quasiment plus de figurines, d'une part parce que depuis quelques années je suis revenu à mes premières amours, la BD, d'autre part parce que ça reste un budget conséquent à chaque fois et enfin parce que ma situation actuelle ne se prête pas trop à ce type d'excès. Mais enfin, à quoi serviraient les petits plaisirs coupables s'ils ne l'étaient pas, coupables ?

Je ne suis pas tellement friand des productions animées japonaises, hormis les chefs-d'oeuvre des films d'animation du studio Ghibli notamment, mais j'avais adoré les séries Fullmetal Alchemist et Fullmetal Alchemist Brotherhood. Elles ont toutes deux quelques années désormais mais l'engouement qu'elles suscitent ne se dément pas et, aujourd'hui encore, des figurines pointent encore le bout de leur nez concernant cette licence.

J'ai donc craqué sur celle-ci, créée par le fabriquant Kotobuyica, achetée à la désormais incourtournable boutique Misu-Shop à Périgueux, tenue par Michel / Misu, toujours de bons conseils.
Comme à chaque fois que j'achète une figurine, il se passe toujours un temps plus ou moins long entre le moment où je me la procure et le moment où je la déballe. Car si certains adorent cette phase de déballage, moi, je la redoute à chaque fois. Il faut avoir acheté au moins une fois dans sa vie des produits Fariboles, emballés dans du grand n'importe quoi, pour comprendre. Bref, c'est une phase stressante avec toujours l'angoisse de la casse. Donc je la repousse toujours un peu. Mais enfin, au bout d'un moment, faut bien se lancer. C'est parti ! 


Ceux qui me lisent fréquemment et qui m'attendent au tournant vont encore se dire, vilaines langues qu'ils sont : "encore une édition limitée ! Ça t'apporte quoi ? Je ne comprends pas cet aspect du collector à tout-va"... et patati, et patata... Donc oui, cette édition est limitée mais cette fois l'apport est réel par rapport à la version standard. Dans la version classique, le socle ne figure pas. Et quand on sait que ce socle renferme l'un des deux personnages principaux de l'anime, on comprend vite qu'il n'y avait pas vraiment de choix possible.


Côté déballage, pas d'angoisse à avoir avec ce fabriquant : emballage bien pensé, scotch à gogo, rien ne risque de casser ou de se balader. Il faut juste être patient pour tout enlever précautionneusement mais sinon, c'est du velours. En plus , j'ai fait ça en écoutant le sublime troisième album classique des soeurs Bertholet, royal ! 


Le type de doc bien flippant : une notice de montage. Heureusement, je n'ai pas eu à l'utiliser. C'est juste pour le cas où je voudrais utiliser le deuxième buste interchangeable de Edward. Pas prévu dans l'immédiat. Cela dit, ça a l'air simple comme tout. Kotobuyica, c'est vraiment top ! 


Devant comme derrière, c'est blindé de protections, rien à dire !


Je n'aime pas déballer mais, quand la figurine se dévoile, ça fait quand même quelque chose. J'avais beau l'avoir étudiée sous toutes les coutures sur Internet, ça n'a rien à voir.


Edward Elric, c'est le blond. Alphonse Elric, c'est le frangin en armure, prisonnier dans la roche. Je pourrais développer mais l'intérêt n'est pas ici. En tout cas, la représentation est superbe ! 


A côté, le deuxième buste. J'y reviendrai plus tard.





Quelques photos des deux frères. J'adore la fidélité à la série, le choix des poses, le respect de l'univers, la qualité de l'ensemble.


La figurine en bonne place dans mon bureau / QG. Quand je suis assis, elle est juste à hauteur d'yeux.






En bonne place aussi par rapport à ses copains de voisinage, entre du Albator, du Ulysse 31 et du Zelda (superbe pièce, déjà acquise quelques mois plus tôt chez mon pote Michel de Misu-Shop)



Le buste de rechange est de toute beauté aussi, avec un Edward en mode d'attaque. Je pourrai à l'occasion varier les plaisirs.





Bref, une superbe pièce qui fait que j'ai désormais du Fullmetal Alchemist à tous les niveaux : à l'étage donc avec la figurine présentée dans toutes les largeurs aujourd'hui... et au rez-de-chaussée, avec les deux RAH (Real Action Figure) de chez Medicom.